jeudi 12 avril 2007

"ON NE PEUT PAS ETRE HEUREUX SI ON N'A QUE 500 MOTS POUR S'EXPRIMER"

(a dit Denise Bombardier sur France Inter)
Il est des phrases qu'on répète et qui sonnent, des phrases chansons et litanies, des blasons que la scansion illumine.
Ou bien des phrases qu'on répète comme des professions de foi: j'y crois, je veux y croire, je dois y croire pour continuer d'exercer mon métier. On ne peut pas être heureux si on est à court de mots.

Alors je me demande: quels sont les mots dont j'ai besoin pour être heureuse? Lesquels sont des mots rares, des mots hors des 500 qui sont la base infime et sans cesse réduite du vocabulaire quotidien?
Et je me demande: quels sont les vôtres ?

AMOUR bien sûr est dans les premiers. ÂME est aussi au nombre des élus.
Serais-je heureuse sans le mot SAVEUR, sans le mot SOYEUX, sans le mot MIRACLE? Serais-je heureuse sans les mots RÉSISTANCE et COMPASSION, HARMONIE et CONSCIENCE, sans les mots LUCIDE et REMORDS, sans le mot ELFE, sans le mot TÉNÈBRES? Existeraient-ils sans le mot qui les dit ou les oublierions-nous peu à peu?
Serais-je heureuse, et moi-même, et entière, sans le mot ONIRIQUE, le mot CONSTELLATION, le mot PANACHE?
Pourrais-je vivre sans le mot FRONTIÈRE, et saurais-je où aller?

Et les mots de français suffisent-ils, même?
Aurais-je su quel rôle vous joueriez sans le mot BREDA, sans le mot MASHIARU?
Saurais-tu le chemin que tu suis, breda, sans le mot ARGEMMIOS?
Saurais-je ce qui compte sans les noms de DREAM et de ses frères et soeurs?
Saurais-je qui je suis sans le Vrai Nom que Tu m'as découvert, à l'Extrême-Orient de ce monde?

Combien de mots faut-il pour être heureux, pour être plein, pour être soi?
Combien faut-il de langues?


(les curieux peuvent consulter aussi A propos de la fréquence des mots ainsi que L'échelle Dubois-Buyse)

6 commentaires:

Lucie a dit…

Pas d'accord avec cette chroniqueuse (mais sorti du contexte, je ne suis pas sûre de comprendre). Je crois que quand on est heureux, on est à cours de mots, et je crois que le bonheur se passe d'être dit.

On ne peut pas exprimer son bonheur, ou sa tristesse ou... quand on possède peu de mots. Ca n'est pas pareil.

J'ai ressenti cela comme une dictature de l'intellect. Moi qui aurais bien besoin de le laisser de côté...

Shaya a dit…

Lucie, je ne suis pas vraiment en désaccord, mais certains mots expriment des vérités, des sentiments, des imaginaires, des sensations si importants qu'on ne peut s'en passer.

LM a dit…

En anglais, on ne dit pas vraiment le mot "tendresse".

Pourtant la mère caresse le front chauve de son bébé, et les amies marchent bras dessus, bras dessous...

Je croyais que l'absence de mot amenait la simplification des teintes du paysage ambiant... et voilà que ces amies qui passent en riant et en se plaquant un baiser sur la joue me laissent toute envieuse:
A moi, le mot, à elle, la compagnie ;-)

Arnospotting a dit…

Choose Life. Choose Love. Choose Friends. Choose name. Choose Excitement. Choose Freedom. Choose Wings. Choose Flying. Choose Sky. Choose Long Hair. Choose McDonalds. Choose Vitamins. Choose Comics. Choose Cellphone. Choose Glasses. Chooses Glasses. Choose Music. Choose Headphones. Choose Movies. Choose books. Choose Large clothing. Choose Drinks. Choose Food. Choose Pen. Choose Paper. Choose Walls. Choose Spray Paint. Choose Softness. Choose Cuddling. Choose Love words. Choose Embraces. Choose Sixty-nine. Choose Parc Asterix. Choose Things to do together. Choose Bed to share. Choose Pictures to be taken. Choose Movies of moments together. Choose Words she misses every second. Choose Soundtrack to love. Choose Nakedness. Choose Each's place in the bed. Choose a President. Choose Each's place on the pillow. Choose Tales that'll make her smile. Choose Smiles that makes her happy. Choose Kisses. Choose Lot of kisses and embraces. Choose to be together. Choose To love. Choose P*******.

500 words?
Too tired to count, I've got too much work tomorrow ;)

Chuz a dit…

Je ne suis pas sûr qu'on puisse être heureux si on le dit avec trop de mots.

Alba a dit…

Parce que tu es toi. Parce qu'en toi le bonheur est silence, secret.
Pas en moi.
Il m'ouvre, m'éclate, réclame une voix.