mardi 6 novembre 2007

CANDIDATURE

Professeur de Défense Contre les Forces du Mal cherche poste, de préférence aux environs de Genève.

Le métier dont je rêve : enseigner la Défense Contre les Forces du Mal. Against the Dark Arts est meilleur, le mot dark est important, les ténèbres sont importantes.
J'en rêve depuis quelques années.
Et, enfin, je me demande pourquoi.

Pourquoi ce désir persiste.
Pourquoi je rêve d'enseigner ça, pourquoi j'y repense régulièrement, pourquoi il m'arrive d'imaginer des séances de cours, de prendre quelques notes, de rassembler en esprit du matériel.
Pas seulement écrire un manuel, non, enseigner, à de vrais élèves. C'est un appareil pédagogique qui m'occupe.

Et voilà, je crois, une partie de la réponse : parce que c'est utile. Peut-être l'enseignement le plus utile au monde. Même pour les Moldus.
Car il y a des ténèbres, et nous y sommes tous confrontés un jour ou l'autre. Il y en a dans le monde et il y en a dans nos âmes. Il y a le monstre bouffi de la Haine. Il y a les Monstres sous les Lits. Il y a le Désespoir qui nous tend d'affreux miroirs. Il y a les choses sombres qui se glissent dans les ténèbres et auxquelles nous refusons de croire. Il y a nos instincts les plus noirs. Il y a la souffrance, et la solitude, et la trahison. Il y a la Mort (qui n'est pas une Force du Mal, ni un Dark Art, mais qui en engendre, même si c'est contre son gré.) Il y a des abîmes bien plus profonds et bien plus anciens qu'on ne le prétend. Il y a la peur. Celle de la Nuit, par exemple.
Il y a des ténèbres, nous y sommes confrontés, ou le serons, même les Moldus, et il y a effectivement des Défenses pour s'en protéger.

Parmi lesquelles, bien sûr, la littérature, que j'enseigne "pour de vrai".
Alors voilà : je voudrais enseigner la Défense contre les Forces du Mal parce que de toutes les fonctions de la littérature, c'est celle qui m'est la plus chère.

8 commentaires:

Le Gabian a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Le Gabian a dit…

(je la refais sans les fautes de frappe)
Avec un tel billet, je te le donne tout de suite, le poste :-)

Alba a dit…

Magnifique ! Où ça ? Je commence quand ?

Alain a dit…

Y aurait-il un examen d'entrée pour cette école ? Les représentants des forces du mal y auraient-ils accès ?

Alba a dit…

Alain : Ah mais ce n'est pas moi qui fournis l'école, Hogwarts, Beauxbâtons ou autre, je me contente d'y demander un poste. Quoi qu'il en soit, Hogwarts (du moins au temps de Dumbledore) semble avoir fait le pari optimiste que de jeunes élèves, quel que soit le parcours de leurs parents, n'ont pas encore fait le choix des Arts Sombres. Qu'ils sont récupérables. Pari de tout enseignant, j'imagine.

Emrys a dit…

j'ai les livres et la cape, je fais juste un détour chez ollivander... :-)

Alba a dit…

Mon vieil ami, je suis heureuse de te lire ici, et serais heureuse de t'accueillir en classe de Defense contre les Forces du Mal. A défaut, pour toi, et pour Jorune, et pour Edgar, et pour Jemtrid, et pour Fenis, je m'engage à vous accueillir pour terminer une certaine Saison 2...

Joshua Guthrie a dit…

Xemnas: Denizens of light, answer this: Why do you hate the darkness?
King Mickey: Aw, we don't hate it. It's just kinda...scary. But the world's made of
light AND darkness. You can't have one without the other, 'cause darkness is
half of everything. Sorta makes ya wonder why we are scared of the dark.
Riku: It's because of who's lurking inside it.
Xemnas: Then allow me another question. You accept darkness, yet choose to live
in the light. So why is it that you loathe us who teeter on the edge of
nothing? We who were turned away by both light and dark---never given a choice?
Riku: That's simple. It's because you mess up our worlds.

Petite citation tirée de la fin du jeu vidéo Kingdom Hearts II. Série de jeu très sympathique qui malgrè des dialogues qui te feraient arracher tes longs cheveux ("Ce sont les sans-coeurs! Ils n'ont pas de coeurs!") utilise beaucoup de métaphores sympathique sur la lumiére, les ténébres et la part que les deux occupent dans les coeurs...

Et peut-être que comme l'avait aussi dit Edward D. Morrison dans Tales of Phantasia (oula que de références vidéoludiques ce soir!):

"S'il y a des ténébres en ce monde, elles reposent dans le coeur des hommes"

Bref!
Cela fait plaisir de te lire à nouveau ^^

Et en plus tu vas sûrement fêter un Noël Blanc... Que je t'envie z_z

Bises