samedi 14 mars 2009

QUE LISENT LES ÉCRIVAINS ?

se demande Télérama, et de poser la question à 100 écrivains francophones en leur demandant non pas ce qu'ils lisent en ce moment mais de choisir 10 livres qui les ont marqués.

Je ne suis pas écrivain. Ou à peine. En tout cas, je ne me définis pas comme écrivain.
Et j'ai toujours été incapable de dresser ce genre de listes.
Mais je l'ai fait, un peu avant Télérama, à la demande de l'écrivain et amie Léonor Lara (elle non plus ne se définit pas comme écrivain, elle préfère "auteur".)

Je m'essaie donc à tailler dans le vif de cette liste, à choisir, à déchirer, pour vous livrer ces 10 livres qui m'ont marquée, me marquent sûrement encore.

J.R.R. Tolkien, Le Seigneur des Anneaux
Vous êtes nombreux à connaître l'histoire. Ma mère, enceinte, lisait Le Seigneur des Anneaux. Elle l'a emporté à la maternité et s'est hâtée de le finir avant ma naissance, afin que je puisse en profiter (sans quoi, disait-elle, il faudrait attendre que j'apprenne à lire.)
J'ai donc eu ce privilège insolite d'absorber l'oeuvre de Tolkien in utero.
Plus tard, pour mon neuvième anniversaire, un garçon qui ne connaissait pas cette histoire m'a offert Bilbo le Hobbit. J'étais amoureuse de lui et n'ai pas osé lui dire que je l'avais déjà lu, un ou deux ans auparavant. Plus tard encore, je me suis lancée dans une lecture, ou relecture, du Seigneur des Anneaux, ai pleuré la mort de Boromir, aimé Aragorn et Glorfindel. Bien plus tard encore je l'ai relu, en anglais.
A l'évidence, ma vie en a été infléchie. Je rêve encore de Rivendell. Je l'écris, même, quelquefois. Et les voiles qui s'estompent à l'Ouest me mettront toujours les larmes aux yeux.

A suivre…

5 commentaires:

Edgar a dit…

Si la lecture est interprétation, les œuvres qui nous marquent nous ont sans doute permis de construire une partie de ce que nous sommes, comme nous avons construit une partie de ce qu'elles ont été, le temps de notre lecture. J'adorerais, ma douce, que tu n'hésites pas à nous en dire plus long sur ce que ces dix textes ont éveillé en toi; auteur, tu l'es assurément - le mot écrivain renvoie peut-être davantage à une profession, qui n'est en rien garante de qualité. Il est toujours passionnant, pour quelqu'un qui n’en fait pas partie, de voir comment les êtres qui ont des liens étroits et qu'ils savent partager avec les mots et les images, ont tissé ces liens au fur et à mesure de rencontres, dont certaines ont laissé une empreinte plus profonde. Je lirai cela avec bonheur.

Alba a dit…

Quelques traces laissées en moi ici :
http://surlesfrontieres.blogspot.com/2009/02/errante-et-eternelle-1.html
ici :
http://surlesfrontieres.blogspot.com/2008/10/retour-en-musique.html
et ici :
http://surlesfrontieres.blogspot.com/2005/08/10-personnages-8.html
Ainsi que dans "Une histoire de désir" à paraître bientôt (voir en haut à droite du blog)

Alba a dit…

Et dans le fait que je me sois lancée très jeune dans les jeux de rôle.

Et dans le fait que j'écrive des textes qui relèvent la plupart du temps des littératures de l'imaginaire.

Et dans le fait que je croie au pouvoir des mythes, des légendes, des histoires en général.

Et dans la part la plus mélancolique de mon être, celle qui appartient à l'Exil.

Et dans mon goût des langues, des créateurs de langues ou d'alphabets, des créateurs de mondes.

Anonyme a dit…

Nous avons le même premier choix pour des raisons sans doute proches...
Maintenant c'est toi qui lit la première des livres que je découvre parfois grâce à toi.

B2M

Alba a dit…

@ B2M : et c'est une belle boucle, non?

Les lectures sont aussi à donner et à recevoir.