dimanche 12 février 2006

SEULEMENT DEUX CHOSES

Parfois j'oublie.
Parce que je suis un être de devoir, parce que je suis un être de nuance; parce que je suis un animal politique et sociable; parce que le travail, parce que les plaisirs, les fous rires, parce que le temps.
J'oublie, souvent.
Ou je fais pire, je refuse, foin des absolus adolescents, foin des absurdités qui nous séparent du monde, l'univers est beaucoup plus complexe que ça.
Il l'est.
Mais voilà — je m'en souviens — je ne sais pas pourquoi ce soir plutôt qu'un autre soir.
Je m'en souviens: il n'y a que deux choses qui m'importent vraiment, qui m'emportent vraiment, seulement deux choses vraiment profondes, vraiment intenses, vraiment vraies.
Je me souviens: le reste est emploi du temps, le reste est plaisir minuscule.
Il n'y a, vraiment, que deux choses.
La création et l'amour.

3 commentaires:

Joshua Guthrie a dit…

Agreed.

Jean a dit…

L'amour et la création !!
Toute ma vie , je n'ai vécu que pour ces deux objectifs .
Tous les jours , du matin au soir .
Depuis quelque temps , un troisième est venu , si fort , si rassurant , si stable ...: la sensation de soi même .
Un grand merci pour votre gentil mot .
Je me doute que Lyon devait être bien beau sous la neige il y a quelques semaines . De belles photos potentielles !

Alba a dit…

Est-ce un vrai troisième terme ? La sensation de notre propre identité, de notre propre et intense existence, ne vient-elle pas justement dans ces moments-là où nous créons et nous aimons ?
Merci à vous, Jean.